Je pilote ma vie : une aventure au long cours...

Posté par le dans Blog objectif Bonheur
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • 1 commentaire
  • Imprimer
  • Signaler cet article

Cet article participe au festival d'articles proposé par le blog un monde pour les introvertis http://unmondepourlesintrovertis.fr/
pour la croisée des blogs logo-croisee-blogs

pour découvrir le festival : http://unmondepourlesintrovertis.fr/evenement-du-mois-gerer-son-energie/

 « Le bonheur ne se définit pas par un grand calme
mais plutôt par la sensation d'être terriblement vivant
. »
Tara Depré, Faites vous-même votre bonheur

Voici la contribution de BoB, le Blog www.objectifBonheur.com à ce festival "gérer son énergie" :

Ne sommes-nous pas chacun en charge de notre vie ? de notre bonheur ?

Notre vie est-elle statique ou en mouvement ?
Vers où me permet-elle d'aller ?
Ou, si j'estime ne pas être aux commandes : « vers où me mène-t-elle ? »

J'aime l'analogie avec un véhicule : ma vie est ce qui me permet de bouger... j'en suis le pilote !
C'est moi qui décide de la direction, de la vitesse, de la trajectoire...

et pour qu'un véhicule avance, il a besoin d'énergie.

Qu'est-ce qui me permet d'avancer ? Quel est mon carburant ?

Selon mes objectifs, je vais avoir des besoins différents.

Quelle méthodologie employer pour jauger de mes besoins en énergie ?

Pour tout parcours, il est utile de commencer par faire un point sur la situation :
- Où ai-je envie d'aller ? C'est à dire quel est mon objectif ?
- Où suis-je ? C'est à dire identifier mon point de départ : c'est la première étape de tout GPS
- Identifier les ressources dont je dispose
- Définir quand j'ai envie d'arriver, la vitesse choisie, les ressources qui vont m'être nécessaires...
- Préparer la façon de concrétiser cet objectif : un plan d'action

savoir où je veux aller, avoir un objectif clair (pour ne pas dire « SUPER ») me permet de me préparer et d'anticiper mes besoins en énergie.

Exemple : si mon objectif est de courir le marathon de Paris.
Je vais commencer par me demander à quelle distance j'en suis : quelles sont mes aptitudes actuelles en matière de course à pied ? Quelle est ma forme physique ?
Combien de temps vais-je consacrer à mes entrainements chaque semaine ?
Mon objectif est-il réaliste pour l'édition 2015 ? Ou dois-je privilégier celui de l'an prochain ? Ou encore, s'il est important pour moi de réaliser un marathon cette année, en choisir un qui a lieu en novembre ?

Quel sera mon plan d'action ?
Quels entrainements ? Avec qui ? Où ? Quelles courses préalables ? Dois-je recourir aux services d'un entraineur ? Rallier un club ? …

Comment vais-je gérer mon énergie ?
Voici un point essentiel pour qu'un tel projet se passe dans de bonnes conditions.
Comment vais-je me nourrir ? Dois-je faire évoluer mon alimentation ? Qu'en est-il de mon sommeil ? De mon activité physique quotidienne ? De l'alcool, du tabac, des médicaments ? Et ma respiration ?

 Chaque source d'énergie, selon les options que je choisirai, va :
soit m'apporter de quoi atteindre facilement mon objectif,
soit me freiner.

 Si je veux vraiment courir un marathon, il est probable que je vais ajuster mes apports alimentaires de manière à me faciliter la tâche. Pas question de m'alourdir, de transporter des kilos superflus.

La clarté du projet et ma motivation vont m'inciter à gérer mon énergie avec davantage de précision.
Mes actions en seront facilitées.

« L'énergie va où l'attention se porte.
Il faut donc porter attention à cela quoi nous voulons donner vie. »

Scharmer

Oui pour réaliser ce qui me tient à cœur, mes projets, j'ai besoin d'énergie...
d'être pleinement en Vie. Voyons ce qu'en dit la carte coach :
52 dos

cela passe par prendre soin de moi, de mon corps, de préférence au quotidien pour être en forme.

Attention : à l'inverse, j'ai remarqué que les personnes qui n'ont pas d'objectifs, prennent moins soin d'elles. Leur énergie non utilisée risque de se retourner contre elles. C'est une dynamique, plus ou moins consciente, d'autodestruction.
J'en parle en connaissance de cause car cela m'arrive aussi. J'imagine que cela peut nous arriver à tous. C'est une expérience. Comme toute expérience elle me nourrit. Le danger est de maintenir cette attitude au long cours.

Une fois que :
- j'ai décidé d'où je veux aller (objectif),
- je sais où je suis actuellement (état présent),
- je suis motivé(e), enthousiasmée par mon projet...
et donc prête à me mettre en mouvement :

où trouver mon carburant ? Quelles sont mes sources d'énergie ?

Le carburant est l'énergie qui me nourrit : énergie entrante.
Le projet est l'énergie que je fournis au monde, ma création : énergie sortante.
En effet, comme nous l'a dit Lavoisier au 18ème siècle : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. »

Qu'on en soit conscient ou pas, ce principe est immuable.
Je propose ici qu'on en prenne davantage conscience pour mieux gérer notre énergie.

Par exemple, si je me nourris mal, ou trop, mon corps va transformer cette énergie entrante en fatigue (digestion), en surpoids, voire en maladie (à court terme une indigestion, à long terme nombre de pathologies). Cela va prendre plus ou moins longtemps, car notre corps bienveillant va d'abord tenter de compenser, de garder un équilibre orienté santé.
Ou pour le sommeil : si je ne dors pas assez je vais progressivement m'épuiser jusqu'à « tomber en panne ». Et si je dors trop, j'investis mon énergie de vie dans le sommeil, c'est à dire que je renonce à ma vie.
D'ailleurs quand en écoutant les signaux de mon corps, il est la plupart du temps facile de réajuster mes choix pour éviter les ennuis... de santé. Mais ce n'est pas ce qu'on nous apprend le plus communément.

De mon expérience, quand je sais ce que je veux créer, quand je suis motivée pour le réaliser, je choisis avec une facilité de plus en plus grande ce dont je me nourris.

Mes énergies entrantes sont les sources de ce que je vais fournir au monde.
Ainsi, pour que mon corps me permette de réaliser mes projets, je veille à ma façon d'en prendre soin.
Autrement dit : je veille à ce que je lui fournis contribue à ce que j'attends de lui !

Pour poursuivre l'exemple du marathon, si je me gave de nourriture et d'alcool la veille du marathon de mes rêves : bonjour les dégâts !

Notre vie actuelle n'est-elle pas une sorte de marathon au long cours ?

Avons-nous conscience de nos objectifs ?
Pas toujours, et pas assez.

Pourtant c'est ma motivation pour mes objectifs qui me donne une raison puissante de me lever le matin. Quand je suis en phase avec ces objectifs, qu'ils sont clairs et intenses au coucher, je n'ai même pas besoin de réveil.

Quelles sont les sources d'énergies à disposition de mon corps ?

  • mon alimentation

  • ma respiration (NB : la fiche « respirer pour mieux apprécier la vie » est à votre disposition)

  • mon sommeil (ni trop, ni trop peu et de quelle qualité ?)

  • mes attitudes mentales ou pensées (mes pensées m'encouragent-elles ou me plombent-elles ?)

  • mes sources de plaisir (qu'est-ce qui me donne vraiment envie d'agir ? Ou quelles sont mes récompenses ?)

  • mes interactions (relations)

  • mes rythmes (adaptés à ma personnalité comme nous le rappelle souvent Julien dans son blog)

Qu'est-ce que je produis avec mon énergie ?

  • mon activité professionnelle

  • mes créations... ce blog par exemple

  • mes interactions : ce que j'offre aux autres (mes voeux par exemple...)

  • préparer le repas, et autres activités domestiques

  • bouger : diverses activités physiques

  • à vous de compléter

Voyons ce qu'en dit la carte coach :

17dos

Alors : à quoi vais-je utiliser mon énergie ?

J'aime à l'utiliser pour vous proposer ces articles. Oui cela demande quelques efforts, mais en le faisant je me sens en phase avec moi. Quand je termine le billet, j'ai plaisir à vous le partager, à vous transmettre mon énergie.

C'est un cercle vertueux : pour écrire j'ai besoin (carburant) d'être en forme, de me lever tôt, d'avoir les idées claires... et donc pour pouvoir écrire je prends soin de moi. Et plus je prends soin de moi, plus je suis en forme pour vous partager mon énergie !

Et vous, à quoi aimez-vous utiliser votre énergie ?

Bon pilotage vers ce qui vous tient à coeur...
Pensez au carburant ;-)

  Corinne pour  BoB  2 set2 my coach 3www.objectifBonheur.com

 Pour recevoir les nouveaux articles en avant-première : abonnez-vous aux twitts @plus_de_bonheur

Et depuis peu BoB prend place sur FaceBook : recherchez-le avec "objectif bonheur" et vous verrez sa bobine.  https://www.facebook.com/ActionBonheur?ref=hl

et si ce n'est pas encore fait : abonnez-vous en ligne aux messages (en complétant votre nom et adresse email dans l'encart à droite de l'écran) : vous recevrez deux ou trois courriel par mois pour vous signaler les nouveaux articles.
NB : je vous promets que votre adresse ne sera utilisée que par BoB !

Notez cet article:
URL de rétrolien pour cette article.

Ce site est animé par Corinne TANGUY, psychologue du travail et coach depuis plus de dix ans. Riche de ses compétences, son expérience, et des multiples exemples de ses clients, elle propose désormais des outils à tous ceux qui désirent prendre leur vie en main, aussi bien à titre personnel que professionnel.   Elle a créé My-coach'kit et BoB pour que la puissance du coaching soit accessible à qui le veut. Chacun peut avoir son coach sous la main !

Commentaires

  • Julien
    Julien mardi, 20 janvier 2015

    Bonjour Corinne,
    Merci pour ta contribution à la Croisée des blogs, contribution très intéressante, et originale ! :-)
    Cette manière de voir les choses n'a pas encore été abordée dans le festival, et ça me parle beaucoup : il y a énergie entrante et énergie sortante, et il faut doser entre ces deux flux, au risque d'avoir un excès de l'un ou un manque de l'autre, déséquilibre qui peut se traduire par exemple par une inefficacité à court terme, ou des problèmes de santé à long terme... et belle image que notre vie comparée à un marathon au long court !
    Merci et participation validée avec plaisir ! :)

  • Veuillez vous connecter d'abord avant d'ajouter un commentaire