Attali nous invite à "Devenir soi"

Posté par le dans Blog objectif Bonheur
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • 4 commentaires
  • Imprimer
  • Signaler cet article

 « prendre le pouvoir sur sa propre vie pour ensuite
être en mesure de réussir ce que j'appelle ici
le « devenir soi ». »

Jacques Attali, octobre 2014

J'ai été interpellée par l'annonce de ce livre. 
Il fait écho à la philosophie que je porte en moi et que je tente de partager depuis quelques années...
Quel bonheur, quelle aubaine de voir cette vision portée par un grand stratège.
Convaincue par le sujet, j'ai envie de croire en ses compétences de visionnaire.
Et s'il était temps que chacun prenne sa place pour offrir le meilleur au monde ?

La citation de Gandhi :
          « 
Soyons le changement que nous voulons pour le monde. »,
                      de plus en plus relayée, nous rappelle
notre mission personnelle.

Le 1er octobre, je me suis précipitée en librairie pour découvrir les propos de Jacques Attali.

Quelques jours plus tard, poussée par mon intuition, j'ai eu envie de vous partager cette lecture.
Voici ce qu'il en est....

Dès la première page, il nous exhorte :

« Choisissez votre vie !
Où que vous soyez dans le monde, homme ou femme qui que vous soyez dans la société, agissez comme si vous n'attendiez rien des gens de pouvoir ; comme si rien ne vous était impossible. Ne vous résignez pas ! »

Ces propos m'ont incitée à revoir « Indignez-vous » de Stéphane Hessel.
Je l'avais renommé :
Engagez-vous !
En effet, l'indignation me semblait statique alors que l'invitation de Stéphane Hessel était déjà d'être, à son image, acteur de sa vie, de faire ses choix en conscience.

Quel est votre choix ? Qu'est-ce qui guide votre quotidien ?

Pour guider nos choix actuels, Attali nous rappelle le pari de Pascal : « croire en Dieu indépendamment de toute révélation, croire sans preuve ; parce que nul n'a rien à perdre : s'Il n'existe pas, on ne sera pas puni d'y avoir cru ; s'Il existe, on sera peut-être récompensé de l'avoir honoré. 
Je propose d'agir dans la monde aujourd'hui : faire le pari de prendre le pouvoir sur sa propre vie, de se trouver, indépendamment de l'hypothétique action des autres. Parce qu'en toute hypothèse on a tout à y gagner. […]
Faire un tel pari ne va pas de soi : bien des gens se résignent à n'être, toute leur vie, que ce que les autres ont décidé qu'ils seront […]. Par peur. Par paresse. Par passivité. […]
D'autres croient y échapper en s'indignant ; ils critiquent, manifestent, protestent. Jamais ils ne transforment leur indignation en actes. […]
D'autres, enfin, […] se choisissent à leur gré, sans obéir à leurs aînés, des études, un métier, un physique, une orientation sexuelle, une langue, un conjoint, un combat, un idéal, une éthique. […] Ils cherchent en quoi ils sont uniques. Ils se forgent une utopie et cherchent à la réaliser. […] [qu'ils réussissent ou pas]. Au moins auront-ils été libres en essayant. » 

Si je devais résumer en une phrase le propos politique de ce livre, la voici :
Au 21ème siècle chacun devra choisir entre la « résignation » et la « rébellion ».
Ce qu'il désigne par rébellion est le « devenir soi ».

L'auteur situe le « devenir soi » dans un contexte historique, de Bouddha à nos jours, 2500 ans d'histoire, avec une part spéciale pour des cas concrets contemporains. Au travers de considérations économiques et spirituelles, après avoir stigmatisé les « résignés-réclamants », il interpelle le lecteur et lui propose, dans la quatrième partie du livre, cinq étapes pour devenir soi.

Sa conclusion : « le monde appartiendra à ceux qui osent et oseront refuser d'être « résignés-réclamants » pour prendre le pouvoir sur leur propre vie, en suivant le chemin ici esquissé. »

Et la conclusion de ma lecture :
Il nous explique que la solution collective passe par l'individu. Que chacun ose prendre sa place dans ce monde sur lequel il porte un regard d'ensemble assez pessimiste.
Autrement dit :
De l'optimisme individuel dans un collectif pessimiste, une invitation au réveil de lucioles pour éclairer le monde.

Merci monsieur Attali pour cette réflexion historique
et cette invitation personnalisée à devenir qui on est, pour contribuer au Monde.

Au delà de ce livre...

Être moi c'est aussi coopérer avec ceux qui partagent les messages qui me tiennent à cœur.

Nous avons chacun notre place pour faire avancer le monde...
vers ce que nous imaginons pour lui.

  Corinne pour  BoB  2 set2 my coach 3www.objectifBonheur.com

 Pour recevoir les nouveaux articles en avant-première : abonnez-vous aux twitts @plus_de_bonheur

Et depuis peu BoB prend place sur FaceBook : recherchez-le avec "objectif bonheur" et vous verrez sa bobine.  https://www.facebook.com/ActionBonheur?ref=hl

et si ce n'est pas encore fait : abonnez-vous en ligne aux messages (en complétant votre nom et adresse email dans l'encart à droite de l'écran) : vous recevrez deux ou trois courriel par mois pour vous signaler les nouveaux articles.
NB : je vous promets que votre adresse ne sera utilisée que par BoB !

Notez cet article:

Ce site est animé par Corinne TANGUY, psychologue du travail et coach depuis plus de dix ans. Riche de ses compétences, son expérience, et des multiples exemples de ses clients, elle propose désormais des outils à tous ceux qui désirent prendre leur vie en main, aussi bien à titre personnel que professionnel.   Elle a créé My-coach'kit et BoB pour que la puissance du coaching soit accessible à qui le veut. Chacun peut avoir son coach sous la main !

Commentaires

  • Julien
    Julien mardi, 14 octobre 2014

    Bonjour Corinne,
    Merci pour cet article, c'est un formidable appel à l'initiative, à repousser les statut quo, ne pas se laisser enfermer dans un avenir tout tracé par les autres, dans une morosité imposée par le collectif...
    Je trouve incroyable les propos de Pascal, si actuels !
    En tout cas cela donne envie de lire le livre d'Attali, je vais le commander !
    A bientôt
    Julien - http://unmondepourlesintrovertis.fr

  • Corinne TANGUY pour BoB
    Corinne TANGUY pour BoB jeudi, 16 octobre 2014

    Bonjour Julien,
    Merci pour ce retour
    Oui le pari de Pascal est toujours d'actualité... Invitation pour chacun de décider avec bienveillance.
    Je suis franchement impressionnée quand je lis les propos d'Epicure ou de Confucius sur le Bonheur. Pas une ride !
    En résumé, cela fait bien longtemps que nous avons de recettes pour piloter notre vie.
    Pour autant, nous disposons de la liberté de choisir notre présent.
    Bonne lecture

  • Walbrou Pascal
    Walbrou Pascal mercredi, 15 octobre 2014

    Bonjour Corinne,
    Merci pour cet article qui donne envie d'avancer et de participer à l'écriture de notre destin personnel.
    A bientôt,
    Pascal

  • Corinne TANGUY pour BoB
    Corinne TANGUY pour BoB jeudi, 16 octobre 2014

    Merci Pascal :)
    En effet, écrivons notre histoire personnelle.
    il me semble que Jacques Attali évoque la notion de destin...
    Il joue sur le paradoxe. Le destin est-il une liberté contrainte ou une contrainte libératrice.
    Pour le citer : "La libération de l'homme doit le conduire à prendre conscience qu'il peut choisir d'être totalement libre ou d'accepter la présence divine"
    ou encore chez les grecs anciens : "se découvrir et de choisir un destin"
    Quoiqu'il en soit : nous suivons notre chemin de vie.

  • Veuillez vous connecter d'abord avant d'ajouter un commentaire